Simuler les Véhicules Autonomes : l'exemple du Radar Optique LIDAR

7 mars 201911:00 - 12:00 CET

Retour au Calendrier des Évènements

Lidar est l’acronyme de l’anglais : « light detection and ranging » et correspond à la télédétection par laser. Cela permet de mesurer la position d’objet par la mesure du délai entre l’émission d’une impulsion laser et sa réception. C’est la technologie employée entre-autres dans les véhicules autonomes pour le guidage automatique, la détection et l’évitement d’obstacle. Le lidar a de nombreuses autres applications dans des domaines variés comme en topographie, sismologie, météorologie, agronomie, archéologie, régulation du trafic aérien, défense, etc…

Nous verrons dans ce webinar comment modéliser les sources Lidar et différentes interactions entre le faisceau et des parois ou obstacle, grâce au module Ray Optics de COMSOL Multiphysics® sur un exemple de situation avec un véhicule autonome.

Vous êtes invités à poser vos questions tout au long du webinar.

NB : Ce webinar sera enregistré et disponible en archive sur notre site dès le lendemain de l'évènement.

Inscrivez-vous pour Simuler les Véhicules Autonomes : l'exemple du Radar Optique LIDAR

7 mars 2019 11:00 - 12:00 CET
Log in or sign up to register. A COMSOL Access account is required to attend Simuler les Véhicules Autonomes : l'exemple du Radar Optique LIDAR.
Forgot your Password?
You have successfully logged in. This page will refresh to complete your event registration.
You have successfully created a new COMSOL Access account. This page will refresh to complete your event registration.

Détails du Webinar

Date et Heure

7 mars 2019 | 11:00 CET (UTC+01:00)

Présentateurs

Guillaume Huin
COMSOL France Guillaume Huin a rejoint COMSOL France comme ingénieur d'applications en 2016. Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur en physique et en nanoscience de Grenoble INP-Phelma, où il s'est concentré sur la microélectronique et l'optoélectronique.
Mickael Barsive
COMSOL France Mickaël Barsive a rejoint COMSOL France comme ingénieur d'applications en 2016. Il est titulaire d'un Master en physique subatomique et astroparticules de l'Université de Strasbourg.